Don Camillo Montmirail

1977
C’est au cours d’une rencontre de groupes musicaux chrétiens que naît chez plusieurs participants l’idée d’un engagement communautaire à vie. En octobre, plusieurs hommes décident de partager la location d’un appartement à Birsfelden, dans les faubourgs  de Bâle, et de mettre en commun leurs revenus. Ils se rencontrent régulièrement pour des temps de prière et se font accompagner spirituellement.

1978
En mai, toujours à Bâle, c’est un groupe de femmes qui prend un appartement en co-location.

1979
Au Nouvel An, la décision est prise de se rattacher en tant que Communauté à la paroisse d’Oekolampad, et donc de chercher à louer des appartements dans le secteur  de l’église St Thomas.

1980
L’engagement dans l’Eglise St. Thomas débute en avril.

1982
Une missionnaire âgée a fait part, dans une lettre, des besoins du « Département Missionnaire » en personnel soignant et en la personne d’un pasteur.

1983
Deux familles de la Communauté Don Camillo partent pour Lisbonne afin d’apprendre le portugais, avant de se rendre en Angola.

1986
Après plus de 5 années de travail dans la paroisse, débute la recherche d’un nouvel engagement. Le temps de la Thomaskirche semble toucher à sa fin. Nous nous mettons en quête d’une maison dans laquelle nous puissions vivre ensemble en tant que familles, tout en accueillant des hôtes et en permettant à d’autres personnes de partager, pour un temps, notre vie.

1987
Nous entendons parler de Montmirail, et nous commençons, dès lors, des négociations approfondies.

1988
Le 11 avril 1988, six membres de la Communauté emménagent à Montmirail, rejointes au cours de l’année par d’autres personnes. Certains membres restent encore à Bâle.

1992
Les deux familles parties en Angola reviennent en Suisse, car une nouvelle flambée de violence due à la guerre civile rend impossible la poursuite de leur engagement sur place.

1993
Le premier séminaire avec M. et Mme Rieth a lieu à Montmirail, sur le thème « comment résoudre les conflits au sein du couple. » Puis la Communauté tout entière prend part à un deuxième séminaire avec les Rieth. Ces rencontres suscitent un intérêt approfondi pour le « projet créateur de Dieu » et pour les découvertes récentes des sciences humaines dans ce domaine. Ces séminaires  ont également entraîné des rencontres régulières de supervison à Monmirail avec M. et Mme Hans- Ruedi et Kathi Stucki de Riehen.

1997
Le 14 juin est créée l’association des « Compagnons de Montmirail ».

1998
Nous commençons à faire des plans pour la rénovation du Corps Central. Cette grande transformation débute en automne 1999. De nombreux amis nous font bénéficier de leur aide soit en « mettant  la main à la pâte »  avec en tout 40’000 heures de travail bénévole, soit en nous soutenant financièrement avec près de 3 millions de Francs de dons.

2001
A Pâques, nous pouvons rouvrir la maison d’accueil. Les hôtes sont ravis des améliorations réalisées.

2002
L’Expo.02 a lieu dans la région des trois lacs. Montmirail se trouvant au cœur géographique de l’événement, l’association des églises suisses à l’expo (ESE.02), nous a invités à participer aux projets des églises. Ainsi durant 2 ans, Montmirail sera le siège du « comité » qui organisera les deux manifestations : « Un ange passe » et « la Pentecôte des Chorales » ainsi que la «  Journée de Jeûne et de Prière ».

2004
Un pasteur berlinois nous propose d’animer à Berlin, au Prenzlauer Berg, un « cloître en ville ». Après des longues négociations, nous décidons, en 2006, de suivre cet appel.

2006
Notre structure est renouvelée. Un comité de cinq personnes, le chapitre, est désormais responsable de la communauté.

2007
À Pentecôte, nous célébrons nos 30 ans d’histoire. Beaucoup d’amis viennent fêter avec nous.
En Août, deux familles déménagent à Berlin et entament le projet « cloître en ville »
Notre superviseur nous conseille un processus « change » - nous redéfinissons les points forts de notre engagement.

2008
En 1988, la communauté s’est installée à Montmirail : En septembre nous invitons les gens de la région, ainsi que l’Eglise Morave, à venir fêter avec nous.
En août, la nouvelle offre « Don Camillo Perspective » est prête : Des jeunes gens, issus du programme « mesures professionnelles » de l’AI peuvent dorénavent entamer un apprentissage à Montmirail. Nous reprenons la vieille vocation de formation de Montmirail.

2013 

Nos voisins, le couple Martin et Susanne Knechtli-Kradolfer, nous lèguent le domaine "Closel Bourbon" comprenant 30h de terres agricoles, une maison de maître du 19ème siècle, ainsi que quelques bâtiments avoisinantes. La communauté y installe, épaulée par des amis, une entreprise d'intégration. "Perspectiveplus" sera une entité indépendante de la communauté. Leur but est l'intégration des jeunes en difficulté.

Dans la même année, deux familles déménagent à Berne pour s'installer dans la maison de mère des diaconesses de Berne. Une collaboration  heureuse commence. Des offres spirituelles sont proposées pour les gens du quartier. Une famille de Berne se joint à l'équipe communautaire ainsi que des étudiants habitant en colocation à proximité.